S’y retrouver dans les définitions liées à l’économie collaborative

image-du-jour-économie-collaborative

Il y a beaucoup de mots et de terminologies pour décrire la tendance grandissante qui inclue  Airbnb, blablacar, Uber, Drivy, ouicar, leboncoin, laruchequiditoui, zilok, bureauxapartager, elance, coursera, kickstarter, kisskissbankbank …

On entend parler d’économie du partage, d’économie pair-à-pair (peer-to-peer), de consommation collaborative, et d’économie collaborative. Cela crée une grande confusion! Est ce que ces terminologies ont une signification différente? la réponse est oui!

Merci à Rachel Botsman et son collaborative lab de nous avoir clarifié tout cela:

L’économie collaborative

Par opposition à des institutions centralisées, l’économie collaborative est construite sur des réseaux distribués d’individus connectés et des communautés où l’on peut

  • designer, Produire, et distribuer des produits à travers des réseaux collaboratifs.
  • Consommer, en  utilisant des actifs au travers de modèles de redistribution et d’accès partagé.
  • Financer de particulier à particulier, ou par des modèles d’investissement décentralisés de type crowdfunding où l’on fait appel à la bonne volonté d’anonymes pour financer son projet. Ces plateformes de crowdfunding sont souvent hébergés sur internet.
  • Apprendre grâce à des modèles de partage de connaissances entre des personnes. Ce qui permet un accès universel à l’éducation par tous.

Definition-economie-collaborative

La consommation collaborative

La consommation collaborative est la partie consommer de l’économie collaborative. C’est un modèle basé sur le partage, l’échange, l’achat-vente, la location de produits ou services. L’accès aux produits ou aux services prime sur la notion de propriété. C’est une réinvention de la façon dont on consomme.

Definition-consommation-collaborativeVoir aussi l’article expliquant les 3 dimensions de la consommation collaborative

Il y a 3 modèles distincts de transaction qui s’applique:

  • Entreprise vers consommateur (B2C): l’entreprise possède le catalogue de produits ou services et facilite les transaction entre les utilisateurs
  • Pair-à-pair (P2P): Les produits ou services sont possédés par des particuliers qui s’échangent directement entre eux
  • Entreprise vers Entreprise (B2B): des entreprises proposent des produits ou services à d’autres entreprises, comme de la location de matériel, ou des locations de locaux.

Modèles-de-transaction-consommation-collaborative

L’économie du partage

L’économie du partage est basé sur le partage d’objets de lieux (chambres, bureaux,…) , ou même de connaissances sous utilisées. Les échanges peuvent se faire accompagnés d’une rétribution ou non, mais le plus souvent par l’intermédiaire de plateformes d’échange internet.

Definition-economie-du-partage

L’économie pair-à-pair (peer-to-peer)

L’économie pair-à-pair fonctionne à partir de places de marché qui facilitent le partage et le commerce direct de produits et services. Tout le système repose sur la confiance!

Definition-economie-pair-a-pair

En résumé

Résumé-économie-collaborative

Source collaborative lab, Rachel Botsman http://www.collaborativeconsumption.com/lab/

Articles similaires
  • Évoluer pour subsister…votre entreprise existera t’elle encore dans 10 ans? Évoluer pour subsister Aplatissement, Flexibilité, Partage, Autonomie, Outils collaboratifs,… …Telles sont les évolutions nécessaires aux entreprises qui souhaitent être encore là dans 10ans Vous voyez entrer de nouvelles technologies et nouveaux comportements dans vos organisations, de nouvelles générations avec des nouvelles façons de penser. Tout évolue très vite, et les organisations doivent s’adapter, et évoluer pour subsister [...]
  • Les 5 facteurs de bouleversement des organisations traditionnelles Les entreprises doivent évoluer en permanence dans notre monde changeant. Beaucoup de start-up se lancent dans l’économie collaborative, c’est à dire qu’elles considèrent des actifs existants, les mettent en réseaux par l’intermédiaire de marchés décentralisés en contournant les organisations traditionnelles, et répondent ainsi à un besoin des utilisateurs. Après des recherches sur plus de 350 [...]
  • Les 3 niveaux de confiance dans internet Les 3 niveaux de confiance dans internet qui mènent à l’utilisation de places de marché virtuelles sont: Le partage d’informations personnelles La transmission du numéro de sa carte bancaire L’achat ou la vente d’un produit ou service à un inconnu La consommation collaborative avec internet repose sur la confiance dans internet et dans les places [...]
  • Les 3 dimensions de la consommation collaborative Rachel Botsman et Roo Rogers, dans leur livre « What’s mine is yours » définissent les 3 dimensions de la consommation collaborative: La Redistribution des produits, le Style de vie collaboratif et le Service de produits Redistribution des produits: les 5 R Retirer un objet de l’endroit où il n’est pas désirable pour le mettre là, où [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soyez informé des nouveaux tests et articles

Les-4-types-de-culture-organisationnelle
x